Tonic 232 - Février 2019

Tonic 232 – Février 2019

Ajouté le 7 février 2019 à 15:39

INCIVILITÉ :
Les passages piétons ne sont pas des places de stationnement
DRUSENHEIM :
Promoteur immobilier en faillite et assurance rachetée : trois acquéreurs ne savent plus à quel saint se vouer
ÉCONOMIE :
Plus d’1 milliard de passagers aériens transportés en 2017 dans l’union européenne
COMPRENDRE EN 5 MINUTES :
Qui veille sur le chef de l’État et son épouse ?
ERSTEIN :
Flexibilité : Un nom et une aptitude inconnue au secrétariat de la mairie d’Erstein ?
INGWILLER :
Où est passé le promoteur immobilier ?
COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION SARREGUEMINES CONFLUENCES :
Un changement dans la collecte des ordures ménagères qui suscite beaucoup de questions
WASSELONNE :
Favoritisme ?
WALDHAMBACH :
Ici la taxe d’aménagement est exorbitante
CHANTAGE INTERNET :
Arnaque porno sur internet : 50 heures

Chaque chose a son revers !

L’hiver est là, bien là… mais le printemps approche doucement. Il fait froid… mais le mois de février est le plus court, et déjà on sent les jours se rallonger. Les fêtes de fin d’année sont déjà loin derrière nous… mais heureusement carnaval, à nos portes, va nous amuser et nous distraire. Les chocolats de Noël et les bredele ont tous été mangés… mais alors, mangeons des beignets !
Les désillusions, les colères, les dangers, les injustices, toutes ces épreuves ont également leurs revers. Les problèmes ont souvent une solution à portée de tous… encore faut-il pouvoir y faire face.
TONIC fait partie de ces revers positifs. Notre magazine servira de tribune aux uns, pour faire réagir, pour faire bouger les choses. Il servira de distraction et d’information aux autres, après les longues journées de labeur.
Chez TONIC, on tombe les masques, on dit tout sans détour.
Vous, au contraire, profitez de ce mois carnavalesque pour porter un masque. Amusez-vous, lâchez tout et n’hésitez pas à parler à votre entourage sans détour… certaines vérités se disent plus facilement lorsqu’on est déguisé et lorsqu’on les dit avec humour.
Bonne lecture à tous !
Patricia KRAUTH