Tonic 203 - Juin 2016

Tonic 203 – Juin 2016

Ajouté le 1 juin 2016 à 12:00

KIRRBERG : « Affaire du parking »… stop aux rumeurs !
BISCHWILLER : Financièrement enfoncée par sa propre banque
TÉLÉMÉDECINE : Un îlot d’espoir contre les déserts médicaux
HOMMARTING : Antenne relais : les habitants en ont assez de vivre dans un champ électromagnétique
ERNOLSHEIM SUR BRUCHE : Le périscolaire, c’est trop cher ?
MULHOUSE : Tramway… Le quart d’heure de gloire de certains n’a pas de prix !
WIMMENAU : Un promeneur malveillant vandalise l’enclos d’un éleveur de chevaux
RACING CLUB DE STRASBOURG ALSACE : Plus grand gâteau au chocolat du monde… une œuvre d’art misérablement gaspillée !
ESCROQUERIE : Arnaque par Internet : l’héritage
BRUMATH : Scandale chez les Luthériens…
ROHRBACH-LÈS-BITCHE : L’arnaque au 1 centime d’euro
GERSTHEIM : Divergences autour de l’aire de jeux
PFAFFENHOFFEN : Un gonfleur d’airbag explose : deux amies l’ont échappé belle !
MULHOUSE : Parc Steinbach 1,4 million de dépenses…
HAMBACH : Convoyage de fonds : les parents ont peur pour leurs enfants !
KOCHERSBERG : Aucune reconnaissance pour l’ancien « président » du fleurissement

Le bal des vampires

Amis(e) tonicien(nes), bonjour !

Ravis de vous retrouver après cet « extraordinaire » mois de mai ! Entre une météo qui nous joue les vilaines surprises, les journées de fêtes qui font se multiplier les ponts (pour les fans du truc, c’est un peu râpé cette année), le climat social qui se tend comme la poitrine d’une adepte du lifting facial quand elle baisse les paupières, on est vraiment gâtés, non ?

On sait tous que pour aller mieux, il serait stupide de s’enfermer dans sa bulle, il faut au contraire voir du monde ! D’où l’idée d’organiser des manifestations de toutes sortes, limitées aux proches, ou publiques. L’une des idées qui semble porter depuis fort longtemps la notion de plaisir et de réjouissance, c’est le bal : occasion unique de se montrer, muni(e) de ses plus beaux atours, de faire des connaissances, bref, de prendre son pied (quand les bottines ne sont pas trop serrées !). On fait la fête, à deux, ou en grand nombre, histoire d’ouvrir son horizon et de booster l’ambiance.

Bon, le souci, c’est quand on est très timide, ou malade, ou complètement isolé, ou confronté au spleen total, et dans ce cas, voir ou même s’imaginer les autres s’amuser, c’est un petit coup de plus au moral.
Voilà qui montre bien que le bonheur des uns peut faire le malheur des autres !
Tant que c’est involontaire, ou du moins non calculé, ça peut ne pas être grave.

Par contre, certains, de par leur comportement, font étrangement penser aux vampires. Vous savez, ces « créatures » qui vous pompent le sang, qui vous sucent l’os jusqu’à la moëlle, dans le but unique d’assouvir leurs propres envies, et sans aucune ombre d’humanité.
« J’ai faim, j’ai soif, je veux, j’exige, tout de suite, Moi, Moi je … », c’est un vocabulaire, certes peu varié, mais qui occupe leur esprit à fond ! L’individualisme à l’état primaire !

Et puis, il faut reconnaître que certains n’ont pas que l’instinct primaire, parce qu’ils sont capables d’élaborer des trésors d’astuces pour masquer leurs forfaits, leurs mensonges, leur enfumage !
Comme à l’accoutumée, pour trouver une réponse sage à mon questionnement, je me suis adressé à mes animaux de compagnie.
Fredel, mon âne, s’est une fois de plus payé ma tête, avec son air de ne pas y toucher :
– « Tu sais que chacun joue les vampires à sa façon, c’est indispensable à la survie ! Le principe, c’est de l’admettre, mais de ne pas rentrer dans sa coquille par mollesse. Si tu as des choses à dire, dis-les, au lieu de répondre « amen », mais en cherchant à solutionner le problème pour le bien de tous ! »

Il m’a estomaqué, le Fredel ! Mais il n’a peut-être pas tort : ce qui est nuisible doit être combattu, mais avec des armes propres, histoire d’éviter l’effet boomerang !
Tiens, du coup, j’adopterais bien un kangourou ! Oui, mais pas sûr que les automobilistes apprécieraient ; les gros connards non plus, d’ailleurs : il paraît que cette sympathique bestiole est championne en boxe.

Amis lecteurs, l’équipe de TONIC Magazine vous invite à sortir de votre bulle et à identifier les vampires et les anges gardiens ! Bonne lecture, et bon amusement.

Dominique ESCH