Tonic 258 - Novembre/décembre 2021

Tonic 258 – Novembre/décembre 2021

15 novembre 2021 à 16:15 - Aucun commentaire

HAGUENAU :
Le baptême civil : pour ou contre
RENCONTRE :
Jacques Pradel
STATTMATEN :
Le foot, ils s’en foutent !
STRASBOURG :
L’eau potable en danger ?
REISCHOFFEN :
Un habitant fait don d’œuvres inestimables
GUNDERSHOFFEN :
Un mur perdu pour rien
STRASBOURG :
Pas de chauffage à la cité universitaire !
STRASBOURG :
Un coursier à vélo tué par une voiture
Illkirch-Graffenstaden :
Infiltration chez HERTA : le constat choc !
JUSTICE :
Licenciement abusif d’une caissière
INTERVIEW EXCLUSIVE :
Christian Carion
DÉCOUVERTE :
Les petits marchés de Noël

COURRIER DES LECTEURS
SPORT :
Le Qatar chamboulera tout
ANIMAUX :
L’ épopée du ragondin
HOROSCOPE
IMMOBILIER :
Crédit immobilier : Les taux diminuent encore…
À TABLE :
La boulangerie Bernhard
MIEUX-ÊTRE :
Qui suis-je ?
JEUX
UNE NOUVELLE DE RICO :
La Ferrari
RUB À PAT

« C’est nous-même, et non notre prochain, que nous devons chercher à améliorer »
STEVENSON

2021 se termine doucement mais sûrement !

Sans s’appesantir sur le passé, il faut de temps en temps se retourner pour voir le chemin parcouru. Si je voulais résumer 2021 en un mot, ce serait « visibilité » : cette année a été l’occasion de montrer et de renforcer le dynamisme de notre société surtout après l’année chaotique 2020. Force est de constater que les opinions et les mutualités ont évolué… et c’est tout aussi bien !
Pour ce dernier numéro de l’année, Tonic se consacre essentiellement à du positif. Nous avons eu le privilège d’interviewer deux personnages sacrés du grand et du petit écran : le réalisateur Christian Carion pour la sortie de son dernier film « MY SON », thriller prometteur qui vient de sortir en salle, et le journaliste d’investigation Jacques PRADEL, célèbre conteur d’affaires criminelles. Nous ne finirons pas cette année 2021 sans vous parler des marchés de Noël qui auront à nouveau lieu, alors qu’ils nous ont tous tant manqués l’année dernière.
Tonic ne serait pas Tonic si nous ne relations plus les petits déboires de notre société, comme l’eau potable en danger, les abus du patronat, les conflits de voisinage et j’en passe.
Je ne saurais conclure cet éditorial sans souhaiter à chacun d’entre vous une excellente année 2022. Que cette nouvelle année vous apporte santé et bonheur, épanouissement personnel et professionnel… Et surtout BONNE SANTÉ !
N’oubliez pas, Tonic revient en force en janvier avec quelques nouvelles idées…

Comments are closed.