Tonic 181 - Juin 2014

Tonic 181 – Juin 2014

1 juin 2014 à 12:00 - Aucun commentaire

Rexingen : La nonchalance du personnel soignant transforme l’unité de soins paliatifs en mouroir !
Wasselonne : Le parking du collège a-t-il été construit à l’envers ?
Sarre-Union : On leur a empoisonné, mutilé ou tué tous leurs chats
Portrait : Nicolas Clauss, artiste plasticien… Terres arbitraires
Kilstett : Le maire fait poser des barrières sur des chemins communaux
Rencontre : Le troisième sexe… Etre homosexuel !
Ingwiller : Victime d’un accident… l’assurance tarde à lui verser son indemnisation !
Fusion des régions : Une occasion pour Philippe Richert de redevenir ministre ?
Mulhouse : Nouveau Drouot Mulhouse état d’urgence!…L’abandon ?
Voellerdingen : Bail volontairement égaré ?… Un père et ses enfants risquent de se retrouver à la rue !
Baerenthal : Camping municipal : la commune n’a aucune compassion pour une dame de 84 ans !
Strasbourg : Quel soutien du conseil général !
Petit Réderching / Rohrbach-les-Bitche : On lui vole sa tronçonneuse… il se fait justice lui-même !
DOSSIER : Les bienfaits et les dangers du soleil
CAHIER CENTRAL : Coupe du monde football – Brésil 2014

Dégoûté !

Une fois de plus, le Racing club de Strasbourg Alsace a été la risée du football français, même si dans l’Hexagone, la majorité des supporters des équipes de ligue 1 ou de la ligue 2 ne se souvient plus, ou ne sait même pas que le RCSA a, lui aussi un jour, joué à ces niveaux.
D’ailleurs, profitons ici pour féliciter notre voisin mosellan, le FC Metz, qui vient d’accéder à l’élite du football français après une saison exemplaire. Espérons aussi que la fusion des régions se fasse très, très vite… au moins aurons-nous alors une grande équipe à soutenir au plus haut niveau.
Huit matchs gagnés sur trente-quatre joués ! Les supporters strasbourgeois n’avaient pas une masse d’occasions cette saison pour exulter après une victoire dans une Meinau où les sifflets accompagnaient la plupart du temps les joueurs à leur sortie du terrain.
« Nous ne sommes pas onze mais des milliers… » fut l’adage du Racing cette année ! Une fois de plus, des milliers ont à nouveau répondu présent à chaque match alors que c’étaient les onze qui étaient inscrits aux abonnés absents.
Et, quelle ambiance, à chaque match dans ce stade où les supporters n’attendent que de vibrer. Des affluences dignes d’une ligue 1 dans les gradins de la Meinau et des chèvres juste assez bonnes pour brouter le gazon de la pelouse ! Si une « équipe » mérite bien de retrouver un jour la ligue 1 ce sont bien les supporters et certainement pas celle des joueurs actuels ! Car, lorsqu’on gagne quelques milliers d’euros pour faire 1h30 d’entrainement par jour et pour courir après un ballon durant 90 minutes une fois par semaine, lorsqu’on se prend pour des stars, il faudrait au moins – par respect pour ceux qui travaillent toute la semaine et qui dépensent une somme conséquente de leur salaire pour aller les supporter – descendre du terrain avec un maillot mouillé et la certitude qu’on a tout donné pour offrir un moment de plaisir aux milliers de personnes présentes dans les tribunes.
La faute aux joueurs, la faute à l’entraîneur remplacé, la faute aussi aux dirigeants et à ceux qui gèrent ce club dans l’ombre et qui, faute d’avoir voulu céder un jour le Racing à un financier qui n’aurait jamais fait pire, sont aujourd’hui obligés de nager dans les eaux troubles du CFA.
Quel gâchis !
Et si la solution était de jeter dehors tous ces amateurs de dirigeants alsaciens qui essayent de gérer ce club depuis des années et qui n’y arrivent pas ? En vérité, le Racing aux Alsaciens, c’est un Racing qui végètera à jamais dans les terres du football amateur.
Le vrai supporter des bleus n’en peut être que dégoûté !

Heureusement il y a la coupe du monde pour mettre un peu de baume au cœur des footeux et leur faire oublier la saison catastrophique du Racing club de Strasbourg.
Et puis, la saison prochaine, ils seront à nouveau des milliers… espérons que les onze sur le terrain sauront enfin mouiller leur maillot !

Toute l’équipe de Tonic magazine vous souhaite une très bonne lecture de ce nouveau numéro !

Comments are closed.