Tonic 182 - Juillet-août 2014

Tonic 182 – Juillet-août 2014

1 juillet 2014 à 12:00 - Aucun commentaire

Sparsbach : Après le vol d’une voiture : l’assurance refuse toute indemnisation
La Wantzenau : Une ville où il fait bon vivre mais dans laquelle il faut surtout ne pas mourir !
Wasselonne : Sibar et élus : intétêts mélangés ?
Betschdorf : Des poubelles sur le trottoir toute l’année… et personne ne bouge !
Petit Réderching : Le maire leur refuse leur droit de vote !
Lorentzen : Victime du « deux poids deux mesures »… un apiculteur doit enlever son rucher !
Bouxwiller : Une auto-école à éviter ?
Mulhouse : Centre Socioculturel Drouot : La laiterie, le beurre, l’argent du beurre et la crémière ?
Bining : Des voisins qui se permettent tout
Sessenheim : Appartement insalubre et dangereux (suite)
Le gaspillage alimentaire : Ce que nos grandes surfaces jettent
Deux entreprises alsaciennes engagées dans la même course, pilote et co-pilote : Cinqplus Seb = … 24
Dossenheim sur Zinsel : La nouvelle réforme scolaire enchante-t-elle les parents ?
Rottelsheim : Quatre rendez-vous et 9 mois après on lui fait enfin sa ponction
4 PAGES JEUX
DOSSIER : La maladie de Lyme


Merci, l’équipe de France !

Les premiers matches de l’équipe de France, lors du Mondial de football 2014 au Brésil, nous ont montré qu’une équipe unie, ayant pour objectif une mission collective, un même et identique but, peut fédérer dans son sillage une majorité de Français.
Bien sûr, rien n’est possible sans un bon entraîneur, un coach qui sait dénicher, pour occuper chacun des postes sur l’échiquier du terrain vert, les meilleurs joueurs et leurs remplaçants.
Le sélectionneur échafaude un plan, fixe le but minimum à atteindre et adapte une tactique conséquente afin d’atteindre l’objectif avoué. Il doit se faire respecter, persuader ses joueurs que son idée est la meilleurs, veiller à une bonne entente au sein de son groupe, mais doit aussi savoir punir lorsque certaines situations et circonstances le lui imposent.
L’équipe de France de football vient d’accéder aux quarts de finale de la coupe du monde. L’objectif premier a donc été atteint qui plus est avec des qualités et des vertus qui lui faisaient cruellement défaut ces dernières années.
Et voilà que (presque) la France entière se met à soutenir cette équipe dans laquelle chaque individu, qu’il soit titulaire indispensable ou remplaçant, a su rester humble et modeste malgré les victoires qui ont propulsé cette équipe, en moins de trois semaines, parmi les meilleures du monde.
L’équipe de France a su sortir du marasme et de la dépression une population française qui n’a plus le moral au beau fixe depuis longtemps. Les Français applaudissent, les Français chantent, les Français fêtent…

Lorsque les premiers lecteurs de Tonic Magazine liront ces quelques lignes, l’équipe de France de football sera peut-être déjà de retour dans l’Hexagone – puisque battue, le 04 juillet dernier, par le onze allemand. Un moindre mal, car l’objectif réel de cette jeune équipe est d’être fin prêt pour le prochain championnat d’Europe des nations de football 2016… et elle est sur la bonne voie ! – sinon, elle est toujours en lice… et la majorité des Français sur un nuage !

Peu importe à quelle place finira cette équipe, elle aura su redonner à tout un pays des raisons d’y croire. Elle a prouvé que l’on peut accéder vers les sommets à une seule condition : que chacun tire sur le même bout de la corde, en s’attachant à la tâche avec acharnement, enthousiasme et honnêteté… de quoi se faire apprécier par tout un peuple !

Dommage que nos hommes politiques, ceux qui nous gouvernent, ne soient pas imprégnés de toutes ces vertus ! Et heureusement qu’ils ne jouent pas au football car, chacun d’entre eux, serait alors continuellement… hors jeu !

Allez les bleus… allez la France !

Claude Schaeffer

Toute l’équipe de Tonic Magazine vous souhaite de très bonnes vacances et vous donne rendez-vous en septembre.

Comments are closed.