Tonic 183 - Septembre 2014

Tonic 183 – Septembre 2014

1 septembre 2014 à 12:00 - Aucun commentaire

Eschbourg – Graufthal : Guerre de tranchées ?
Mulhouse – Quartier Drouot : Centre socioculturel – Les vacances gâchées !
Enchenberg : Un panneau de limitation de vitesse qui ne sert à rien
Wasselonne : TSPO, étude de circulation, bois de chauffage et mensonges
Strasbourg : GUTENBERG souhaite le CALME !
Harskirchen : Sibar… la grande muette !
Sélestat : La police municipale fait du zèle
Dannelbourg : Enfants en péril !
Lobsann : «Bisstzang ou la tenaille» terrorise tout un quartier !
Schwindratzheim : Le scandale du péage
Reipertswiller : Une guerre entre paysans
Saverne : Vigilance orange… concert annulé
Portrait : Le Cirque Medrano… Sous le ciel du chapiteau
Monumental !… : «S’wurd endli daa» ou «le jour se lève enfin …»
Mertzwiller : Une amitié d’intérêt

Salut les rescapés de la noyade !

Entre Alsaciens, Lorrains et Champenois, on va pouvoir aborder une rentrée commune et détrempée ! « Aborder » n’est pas le vrai sens dans ce cas ! Nous avons fort heureusement évité les inondations et les énormes dégats, même si certains ont essuyé de très gros plâtres !
En fait, et à la réflexion, nous avons tous nos galères, même si les domaines sont variés : pour cet été au Nord Est, les campings, les piscines ouvertes, les terrasses, et autres, c’est la cata ! Par contre, les musées, les festivals, les vendeurs et fabricants de parapluies, pulls, préservatifs chauffants, et j’en passe, se frottent les mains.
Le monde est en fait si divers que, si chacun ne pense qu’à sa pomme, on va vraiment aller à reculons très vite : la sagesse semble nous dicter que pour penser à l’avenir, mieux vaut prévoir, penser à plusieurs, recueillir les avis, quitte à taper du poing sur la table pour accélérer les choses, mais jamais au détriment du « différent » qui n’est pas comme convenu, qui ne colle pas à l’imaginaire collectif. L’Histoire est toujours là pour nous le rappeler ! Et pour le coup, chacun est le seul responsable de ses propres oublis !
Et puis, l’Histoire, ce n’est pas la commémoration (même si elle est indispensable!), c’est s’appuyer sur des vécus, et en tirer des leçons pour le bien de l’humanité !
S’adapter, en fait, ce pourrait être le maître mot :
Notre bonne vieille terre n’a cessé d’être actrice et témoin de cela : des gaz aux minéraux, des végétaux au monde animal, chacun a fait (ou subi) ce qu’il fallait pour survivre et évoluer ou faire évoluer.
Et nous, humains, nous sommes nés de cela, et notre évolution nous a mené au point de pouvoir choisir entre tout détruire ou chercher l’harmonie !
Alors, ami lecteur, on s’y met quand tu veux, sans trop tarder quand même !

Notre rédacteur en chef, Claude Schaeffer, est « out » pour quelques temps, la crampe de l’écrivain lui joue des tours. Toute l’équipe lui avait pourtant signalé qu’écrire fatiguait aussi le poignet, en vain , semble-t-il ! Merci de vous associer à nous pour lui souhaiter prompte guérison !

L’esprit TONIC persiste cependant, et affirme bien fort ses principes :
– La loi du plus fort n’est pas toujours la meilleure !
– La démocratie mérite plus qu’une majorité, et ne saurait bafouer les droits d’une minorité !
– Vivre et évoluer ensemble, c’est avancer en s’écoutant, jamais en s’imposant !
– Tout ce que vous ne devez pas savoir (ou presque), doit pouvoir être contredit, dans l’intérêt partagé de la collectivité concernée.
– Le pouvoir, quelqu’il soit, n’offre ni abri, ni immunité.
– L’humour, la bonne humeur, l’envie de partage, l’empathie, font plus avancer l’humanité que les armes, les menaces, les procès !

Alors, ami lecteur, les pages destinées à ton courrier vont s’ouvrir très largement.
Ton avis, tes objections, tes craintes, partage-les ! Et, en retour, accepte les arguments d’une opposition ! En supprimant la mauvaise foi, les silences coupables ou interprétables comme tel, tu vas aider tout le monde à avancer ! Et la région élargie, ce n’est qu’un poisson dans l’océan. Alsaciens, Champenois, Lorrains, … et indigènes du Raslebolkistan oriental, même combat !

Avec ce numéro de rentrée, on t’invite à l’optimisme, et à méditer cet effroyable truc :
« Le cœur a ses raisons que la raison ne connait pas. »
Conseil d’approche : ouvre ton cœur à la raison, et raisonne avec cœur !
Avec toute l’équipe TONIC, bonne lecture, bonne rentrée, et … positive, c’est meilleur pour la santé !

Dominique ESCH

Comments are closed.