Tonic 188 - Février 2015

Tonic 188 – Février 2015

1 février 2015 à 12:00 - Aucun commentaire

DIEDENDORF : Un dû de 3,29 euros… il peut le régler en plusieurs fois !
GRANDFONTAINE : Vœux du nouvel an : le maire tient des propos idiots
Disparitions de chats : Voellerdingen / L’horreur à Grandfontaine
COLMAR : Divorce – les enfants, victimes collatérales
WINGEN-SUR-MODER : « Les autres voix »… un blog pour lâches !
SARREBOURG : Dans la misère parce-que son (riche) ex-époux ne lui verse pas les 100 000 euros qu’il lui doit !
STEINBOURG : Au lieu de regarder la paille qui est dans mon œil, regarde plutôt la poutre qui est dans ma voiture !
SARRE-UNION : Il se fait arnaquer par sa caisse d’assurance maladie
HAGUENAU : Un médicament… deux prix !
RENCONTRE avec Athis Belkis : Une femme de tête et de cœur
FURCHHAUSEN : Le tribunal administratif annule une délibération communale illégale
BITCHE : Vingt ans après, jour pour jour, le permis s’envole
INGWILLER : Rencontres culturelles ou cultuelles… les voisins en ont marre du bruit !
HAGUENAU : Locataire indélicate : La confiance bafouée
Bollwiller : Jean-Luc Ginder : Trahi mais plus déterminé que jamais
SARRALTROFF : Le coffre-fort était vide !
OBERSCHAEFFOLSHEIM – LINGENHELD : Maurix, un irréductible gaulois, résiste encore et toujours à l’envahisseur
SCHIRRHEIN : Pas de chance avec les garagistes

DOSSIER : L’épouvantable affaire Charlie : Comment comprendre, comment réagir ?

La roue tourne, vite … !  Mais dans quel sens ?

Bonjour Ami Tonicien,
Une année 2015 qui a démarré sur les chapeaux de roues !
Alors avant d’en arriver aux sujets graves, qui peuvent fâcher, une très bonne nouvelle pour TONIC : Claude SCHAEFFER se remet de ses douloureux ennuis de santé, et rejoint dès ce mois notre équipe de rédaction ! Une approche de sujets de proximité, qui non seulement ravira ses nombreux fans, mais complètera la pépinière de journalistes, graphistes et collaborateurs à divers titres qui veillent à vous informer et à vous divertir chaque mois.
L’année 2015 se présente effectivement comme une année charnière :
Elle débute par un énorme coup de poing pour la France, pour l’expression libre, pour se poser aussi des questions sur le social, sur la (les) morale(s), en Occident, et sur les effets très pervers que peut entrainer la mondialisation !
TONIC vous invite, dans un dossier ouvert consacré à CHARLIE, à découvrir, en dehors des faits d’actualité, les dessous, les tenants et les aboutissants possibles ou probables de ce coup de semonce ! Le tout avec les visions d’illustrateurs régionaux, cela va de soi !
Et tant qu’à faire, l’occasion est belle de faire le lien, en fonction de l’opinion publique, avec des sujets qui nous touchent de façon plus régionale, et plus locale ! Quelle différence, sauf l’ampleur, entre des élus locaux qui trahissent leurs promesses, des gouvernants qui n’ont aucun souci du bien être de leur peuple ? Quelles armes nous reste-t-il face aux pouvoirs d’argent, aux pressions de groupuscules certains de détenir la seule vérité vraie ?
Du nord au sud de l’Alsace, de la Moselle, de la Lorraine toute entière, de la France, de l’Europe, et du monde entier, une écrasante majorité attend de pouvoir vivre de façon décente, en bonne harmonie avec ses voisins, sans dépendre de décisions sans concertation, et, au moins aussi grave, d’actes terroristes destinés à museler l’individu !
De mon foyer à ma rue, à mon quartier, à mon village ou ma ville, j’ai ce même problème : comment avancer positivement ? Une solution : écouter, comprendre, analyser sans être naïf, et entreprendre le dialogue. Quant au compromis, il est indispensable, mais pas à n’importe quel prix !
Les seules armes efficaces : l’éducation, la réflexion, la recherche d’informations plurielles, la liberté de pouvoir s’exprimer (sans raconter n’importe quoi par opportunisme – n’est-ce-pas Dieudonné !?)
En France, on a ça avec entre autres Charlie-Hebdo, qui va peut-être un peu trop loin par moments, mais qui fait balance avec les médias à pensée unique ou partisane ! Et pour ça, en Alsace – Lorraine, on sait de quoi on parle !
Ami Tonicien, l’esprit Charlie, ça se garde, ça s’entretient ! Si chacun admettait cela, Charlie serait moins mordant, et le monde vivrait en paix !
Bonne lecture, et bon amusement !
Dominique ESCH

Comments are closed.