Tonic 189 - Mars 2015

Tonic 189 – Mars 2015

1 mars 2015 à 12:00 - Aucun commentaire

WINGEN SUR MODER : La cliente est prise d’une envie pressante… on lui tend un seau pour qu’elle puisse faire pipi !
CLEEBOURG/BREMMELBACH : Une année entière sans assurance automobile
Mulhouse : Élections cantonales à Mulhouse : règlements de comptes ?
GRANDE RÉGION : Philippe Richert : comme une girouette sur le clocher d’une église…
OBERSTINZEL : Le rôdeur bientôt dans le piège à loup ?
INGWILLER : Une femme de ménage réduite en esclave moderne
STATIONS DE SKI / SECURITE : Les Français toujours aussi mauvais !
PAYS DE BITCHE : Une fosse à viscères en pleine forêt
WASSELONNE : Locataire indélicate : la loi n’est pas respectée
RÉGION INGWILLER : Actes d’incivilité
SARRALTROFF : Qui est le vrai père de Carine* ?
MULHOUSE – QUARTIER DROUOT : 127 jours sans eau chaude, ni chauffage…
Interview « vérité » : Charles Buttner, Président du Conseil Général du Haut-Rhin
Les médicaments génériques : Le saviez-vous, la Sécu écrit aux allergiques et aux récalcitrants !
MEISENTHAL : Droit de passage : le facteur et les porteurs de publicités doivent rester dehors !
SURBOURG : Une justice pas trop juste
Haguenau ET ENVIRONS – ESCROQUERIE : Mais où est donc passé le promoteur ?
WEITERSWILLER : Des bijoux de marque pas plus solides que du toc !
POLITIQUE : La Fédération Démocratique Alsacienne – Heimatbund
SARRE-UNION : Profanation du cimetière juif : et si le « vrai » fautif était l’école ?
Conférence mondiale sur le climat : La dernière chance ?

On va s’aimer !

Chers amis Toniciens,
C’est une vision subliminale de notre Gilbert Montagné national, qui, dans sa légendaire clairvoyance, nous l’affirme, et bien en rythme !
C’est le mois de mars, le renouveau, les fleurs, les habits des dames et demoiselles qui se raccourcissent, les journées qui se rallongent, en bref, le printemps qui approche, porteur de tous les espoirs.
Bon, on risque quelques giboulées, mais tant que ça ne ressemble pas au printemps de Prague, avec toutes les conséquences que celui-ci a eues, il n’y a aucune raison de ne pas être optimiste !
D’abord, il y a des élections qui approchent, c’est toujours l’occasion de se marrer un bon coup, et de se retrouver dans un esprit de France (pardon, franche) camaraderie ! Et, comme à l’accoutumée, tout le monde aura gagné, donc, toutes les raisons d’espérer que le mieux-vivre arrive !
Ensuite, rappelons-nous les sinistres annonces de fin du monde dont on nous a fait un fromage ! Je connais un parfumeur qui s’en marre encore !
En tous cas, ça prouve bien que nous pouvons continuer à dormir sur nos deux oreilles. Il y a bien quelques gâcheurs qui vont nous faire le coup de « Anne, sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? ». Il est minuit, braves gens, dormez en paix, le guetteur veille !
Enfin, si on n’arrive pas à s’aimer assez vite, il est toléré de se bouffer un peu le nez entre nous. Et, là, au fil des pages de ce TONIC de mars, vous allez découvrir du nez à bouffer, parce que, mine de rien, des « Pinocchio » au très long nez, il y en a de quoi se faire une belle indigestion ! Au local, au régional, au national et à l’international, on ne sait plus où donner de la mandibule !
Sous les étoiles, sur les oreillers, ou dans les parkings, sur Internet, on va s’aimer. Une gigantesque partouze ! Et pour les prudes ou les non amateurs, il y a aura aussi à boire et à manger !
Alors mangeons, buvons, …et tout et tout, mais ne traînons pas trop, des fois que la sauce qu’on nous mijote depuis fort longtemps viendrait à tourner !
Bonne lecture.

Dominique ESCH

Comments are closed.