Tonic 190 - Avril 2015

Tonic 190 – Avril 2015

1 avril 2015 à 12:00 - Aucun commentaire

VOELLERDINGEN : Un père et ses enfants risquent de se retrouver à la rue… (suite) !
BATZENDORF : Une aire de jeux « très » mal placée
KESKASTEL : Le maire de la commune hors-la-loi ?
COMCOM DE GUEBWILLER ET ENVIRONS : Tri sélectif – Chasse aux mauvais trieurs
HOMBOURG : Un vent de nouveauté !
GOSSELMING : Ferme aux 30 000 poulets : un danger pour les habitants ?
SCHILLERSDORF : Attention… chien dangereux !
BILLET D’HUMEUR : Élections départementales…
MOMMENHEIM : Club canin le courant ne passe plus avec la commune…
ZITTERSHEIM : Une « salle » polyvalente à l’abandon depuis 20 ans
NIEDERBRONN-LES-BAINS : Ils consomment et partent sans payer
WANGENBOURG-ENGENTHAL : Trop c’est trop… le ras-le-bol des habitants de la rue Principale !
GUEBWILLER : Enfin une ouverture au tourisme !
CRASTATT : Le secret « des tas »
FURCHHAUSEN : Délibération communale illégale, suite et… fin !
LA WALCK : Tonic : magazine d’utilité publique !
POLITIQUE : Régionalisme… et ailleurs, ça se passe comment ?
RÉGION (HOERDT) : 3,6 Millions d’euros d’amende pour « Alsace Lait »
WASSELONNE : L’égout et les couleurs…
LORQUIN : Deux homicides et deux suicides en moins d’une semaine
POLITIQUE : Richert et la pétition « Alsace, retrouve ta voix »

La grande marée et les vagues

Prospères, yop la boum !
C’est fait, on y a eu droit ! Et comme prévu, tout le monde a gagné : entendez par là les politiques et les fans aveugles, qui se laissent berner par des discours creux, parce que l’électeur moyen, lui… !
Les élections départementales ont eu lieu, poussées par la grande marée naturelle, dont les infos télé nous ont abreuvés. Elle est un peu salée, quand même, non ?
Nous avons été appelés à voter pour des représentants locaux, qui sont censés oeuvrer au mieux pour leur canton, et donc gérer et mettre en place le meilleur pour la population qu’ils représentent !
Le hic, c’est que les élus ne savent pas eux-mêmes dans quel cadre ils vont pouvoir agir. Pour mémoire, il y a très peu de temps, il était question de supprimer les départements !
Et l’os, c’est que les nouveaux élus sont toujours dans ce système bien français de partis, qui dirigent et donnent les ordres d’en haut ! Sur le plan local, chacun peut imaginer… !
Alors, la grosse vague, qu’elle soit bleu, bleu marine ou teintée de rose, ce n’est pas l’important pour le citoyen ! Les futurs rois ou reines posent leurs jalons pour construire, dès à présent, le tremplin qui va les mener au pouvoir suprême. C’est l’image de la mascarade à laquelle on nous a conviés. C’est une fois de plus affligeant, grotesque, et très dommageable pour une démocratie qui a pour devise « liberté, égalité, fraternité » !
Quant à l’écologie, au devenir de la planète, la teinte verdâtre semble plus que saumâtre ! Sans aucun catastrophisme, c’est désespérant : c’est bien sur le plan local qu’on peut influer sur les conduites à tenir, à la condition évidente que les pressions d’un pouvoir central ou les intérêts personnels soient bridés ! Mais ça… c’est une autre histoire !
Pour feu l’Alsace, le constat est le même : la vision de l’avenir est à sens unique, à savoir le pouvoir et les ambitions personnelles. Sans généraliser, il faut reconnaître que la « caste » politique se donne vraiment tous les moyens pour protéger un statut de privilégié, en enfumant le citoyen lambda.
Et pour toutes ces raisons, nos élus anciens avec leur barbe centenaire, et les nouveaux, qui risquent fort de déteindre, devraient veiller à ne pas trop pousser le bouchon : prospères, ça pourrait bien devenir « Hopla, badaboum » !
La bonne nouvelle, c’est le printemps qui prend de l’avance.
De tous les côtés, ça bourdonne, ça bourgeonne, ça fleurit, ça pousse. Déjà les tenues s’allègent. à la campagne on retrouve ses voisins pour échanger sans se les cailler, en ville les terrasses font leur apparition, tout cela pour des moments de convivialité ô combien importants !
Alors, gageons qu’avec un peu de bonne volonté, les problèmes de voisinage pourront se résoudre à l’amiable, en mettant un peu d’eau dans son vin de chaque côté.
C’est une expression ! N’allez pas noyer votre Gewürtz grand cru !
Le courrier des lecteurs et la page TONIC sur facebook sont toujours à disposition pour vos réactions et commentaires. On se retrouve en mai, avec des surprises Tonictruantes !
Toute l’équipe de TONIC Magazine vous souhaite de sympathiques fêtes de Pâques, plein de soleil pour ce printemps attendu, et une pêche sans failles pour atteindre votre nirvana !

Dominique ESCH

Comments are closed.