Tonic 191 - Mai 2015

Tonic 191 – Mai 2015

1 mai 2015 à 12:00 - Aucun commentaire

SAVERNE : Abus de faiblesse sur personne âgée ?
GOSSELMING : Ferme aux 30 000 poulets : le maire aurait-il trahi les habitants de sa commune ?
FAIT DE SOCIÉTÉ : Les facteurs sonnent toujours deux fois !
LORQUIN/LUBECOURT : La bataille d’un père pour reprendre son fils
DU RIFIFI À ROUFFACH : Le maire et ses adjoints auraient-ils quelque chose à cacher ?
DRULINGEN : La banque met neuf mois pour fournir une simple attestation
MULHOUSE : La démocratie, c’est l’affaire de tous…
NEUWILLER-LÈS-SAVERNE : Guerre entre les « Bengele » et la commune
DANS NOS ASSIETTES : La scandaleuse irradiation de nos aliments !
SARREBOURG : La grève irresponsable des facteurs de Sarrebourg
KIRCHHEIM : Des voitures plein le village
Thal Marmoutier a un incroyable « thalent »
AUTOMOBILE : Emile MATHIS : un Alsacien d’exception
Rencontre avec Christian Troadec, futur Président de la République ?
MUNICIPALITÉ DE SCHILTIGHEIM : Un maire jaloux du succès de ses adjoints ?
BRUMATH : Il se fait voler les roues de sa voiture durant une rencontre de football
HOCHFELDEN : Pas de cabinets dans le cabinet
BERRWILLER : Journée citoyenne
BUTTEN : À la rue parce que son ex-épouse n’a pas tenu parole
ASSOCIATION : « Le Cœur au Mali »
La Fourmi, Optim’Home, Capi France, 3 %.Com, etc. Agence immobilière traditionnelle ou agent commercial ? Ce qu’il faut absolument savoir !

Y’a le printemps… Qui chante !

Bonjour les coins-coins, et les coas-coas,

Que voilà, dans notre bel Est de l’Hexagone, une délicieuse entrée dans le renouveau printanier !
La météo est de la partie, on nous annonce une année « hannetons » (comme en principe tous les 4 ans), ça va donc bourdonner « grave » autour de nous. Bon, dans mon jardinet, le muguet a vraiment pris du retard, mais les cerisiers… ! Quelle belle promesse de plaisir des papilles, si bien sûr les Saints de glace ne nous jouent pas quelque vilain tour. Il ne semblerait d’ailleurs pas sain que les seins nous laissent de glace, si ceints sous le soleil. Zinzin, moi ? Oui je sais, je m’égare, c’est l’effet des beaux jours, et franchement, ça fait du bien !

Et puis, nous accueillons avec plaisir (?) la découverte d’une nouvelle race animale : le requin Bisounours ! C’est l’un des résultats de l’avancée fantastique et ultra rapide du progrès, de l’inventivité de l’homme, de la mondialisation, et de la sagesse populaire de citoyens du monde… sympatiquement décérébrés à leur insu.

On gamberge sous les parasols ? Le requin bisounours a une belle voix, dit de belles choses, est agréable à regarder, sent bon, donne envie de le caresser encore et encore, tant son pelage (ben oui, il n’a plus d’écailles !) est soyeux, veille sur nous, nous prouve qu’il va dans le bon sens, qu’il nous facilite la vie, et nous invite à le rejoindre dans son monde parfait, parce que nous en avons les possibilités, qu’il a besoin de nous à ses côtés, parce que nous sommes LA personne qui compte pour lui !

Le bisounours a bien d’autres qualités. Il flatte nos papilles gustatives, est équilibré, sain, joyeux, il veille sur nous, nous informe de tout ce qui peut nous aider à vivre mieux, heureux, longtemps, peut-être même éternellement!
À moins d’être aveugle, sourd, privé de goût et homme tronc, personne ne peut le rater !
Bon, ami lecteur, tu t’es fait une image ?

Dans ce TONIC de mai, on te propose un large tour d’horizon de l’effet « requin bisounours ». En lisant entre les lignes, tout cela peut être résumé en quelques mots : pouvoir, argent, liberté mal comprise, et en filigrane manipulation, intérêts personnels.
Le pari TONIC, c’est de montrer diverses facettes des événements, et des avis parfois divergents sur leur compréhension ! C’est le « Yin et le Yang », la double facette des choses, mais pour inciter à ne pas rester passif ! Un effort de mémoire, un zeste d’empathie, et le courage de ne pas se laisser aller à « avaler » n’importe quoi, voilà l’offre !

Le printemps qui chante, ce n’est pas celui de Prague, ni celui de Cloclo. Ne viens pas à la maison, mais sors, goûte la nature avec tes amis.
Et puis tiens, pourquoi ne pas tenter de réaliser une effroyable confiture de hanneton : il suffit de 2kg de hannetons frais, d’un kilo de sucre, et d’un trognon de pomme. J’avoue quand même que c’est un peu fastidieux d’épiler les hannetons à la pince, alors s’il y a un inventeur de génie qui peut trouver le truc pour faciliter la chose… !

Bonne lecture, et sortez couverts, mais juste… en bas, si le temps le permet !
Dominique ESCH

Comments are closed.