Tonic 197 - Décembre 2015

Tonic 197 – Décembre 2015

1 décembre 2015 à 12:00 - Aucun commentaire

HOCHFELDEN : Stationnement : un vrai bordel aux alentours de la gare
NIEDERBRONN-LES-BAINS : Centre nautique : une fillette de cinq ans échappe à la surveillance des maîtres nageurs
MULHOUSE CONSEIL CITOYEN : Quittons la rive et partons à la dérive…
VOLKSBERG : Un défibrillateur rangé aux oubliettes
ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS : L’indifférence… pire maux que la solitude !
PORTRAIT : Philippe Trimaille, Président de l’office public de l’habitat mulhousien
DONON – GRANDFONTAINE : Infraction à la réglementation en matière d’urbanisme : il faut démolir !
BITCHE : Papi contre dealers : il échange le cannabis avec du pissenlit séché
REGIONALES : Les Bas-Rhinois incités à voter pour un Haut-Rhin gagnant
OERMINGEN : Centre de détention : une prison sous haute surveillance ?
HAGUENAU : Un co propriétaire… fatigant !
FALAIT L’INVENTER… : Poubelles interdites aux ordures
COP 21 : Conférence de Paris sur les changements Climatiques
Quand l’Alsace s’étiole… en douce !
Crèche vivante et Marché de Noël à Walscheid

La Fée… rit des lumières !

Bonjour ami(e), tonicien (ne),

C’est toujours sympa de s’amuser des maux, et de se jouer des mots, non ?
Quand j’en parle à Rosette, ma petite crevette, elle semble me faire un clin d’oeil. C’est un peu comme si elle appréciait notre complicité, faite de respect mutuel : elle vit sa vie, elle ne m’embête pas, elle n’aboie pas, et quand je la sors faire son pipi quotidien, elle ne tire pas sur sa laisse (il faut dire que par prévoyance, j’ai évité d’adopter un calmar géant – pas con, quand même) !

Rosette, elle aime la pénombre pour dormir. Et quand il y a de la lumière, elle apprécie vivement et le montre en bougeant frénétiquement tout ce qui dépasse : antennes, pattes, yeux exorbités, la totale, quoi ! Elle est démonstrative, elle s’exprime, elle donne envie !

C’est l’effet de la fée « lumière », et c’est un fait : pour vivre, pour aimer vivre, il faut aimer la lumière ! Ne fût-ce que pour se regarder dans un miroir, s’apprécier soi-même, et apporter une part de l’étincelle à ceux qui n’ont pas ou plus la force de voir la beauté.

Vous l’avez tous vérifié : quand vous souriez à quelqu’un que vous croisez, en général, vous en récoltez un en retour. Et si ce n’est pas le cas, ça va marcher encore plus sûrement pour la prochaine rencontre ! Il ne s’agit pas là de l’effet boule de neige (ça va un bout de temps, mais c’est froid pour les papattes), mais de l’effet lumière. Et dans ce processus, la haine, l’invention de boucs émissaires, et les gueules à faire pisser ma crevette n’ont pas leur place.

Nous avons eu le siècle des lumières, et de tous temps les « illuminés » de tous poils. En parlant de poils, il y a les soyeux (ah ! Mon p’tit chat !), les rèches (mais non, pas les petits chefs !), les revêches (mais non, pas forcément ton voisin !). Il y a aussi les poivres et sels, qui changent de couleur comme les caméléons, et dont certains ont une rapidité de croissance effrayante (non, je n’ai pas parlé de pros de la politique !). Et puis, il y a les rebelles, qu’il faut coûte que coûte remettre dans le bon sens (un pt’it coup de brosse, des fois, ça peut aider !). Je ne parle même pas du poil qui pousse dans la main de certains (d’autant plus chiant quand c’est moi qui paie la séance d’épilation !). Par contre, je ne vais pas vous priver de la sublime image « à poil » de nos dieux du stade et des pin-up du mois, qui sont rasés de si près que le poil, il faut le chercher au microscope, comme un découvreur de trésor, …où l’intuition vous pousse !

Revenons à nos moutons (tondus) :
Noël, c’est la renaissance, l’espoir, le partage, la lumière. Et la lumière, quand on est sur son vélo, on se la créée en alimentant la dynamo ! Et pour avoir un ciel illuminé, il est indispensable de pédaler ensemble, c’est bien plus efficace !

Amis lecteur(trice), si la fée …rit des lumières, c’est peut-être qu’elles sont bien disséminées. En se rassemblant en lucioles par millions, nous pourrions bien finir par éblouir le soleil, et certainement nous assurer des nuits blanches, mais au sens lumineux du terme !

Féé …égérie de la lumière ! TONIC magazine t’appelle de tous ses vœux !

Toute l’équipe vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année, et…
GÜETI RUTSCH IN’S NEÏE !
BONNE ENTRÉE DANS LA NOUVELLE !

Dominique ESCH

Comments are closed.