Tonic 198 - Janvier 2016

Tonic 198 – Janvier 2016

1 janvier 2016 à 12:00 - Aucun commentaire

MONSWILLER : Dites-le avec des fleurs
SARREGUEMINES : Un handicapé en fauteuil roulant circule sur la voie rapide !
DIEDENDORF : Déchets dans la nature : il n’y a que les imbéciles qui peuvent faire des choses pareilles !
PLOBSHEIM : Impossible de se faire enterrer dans la dignité ?
NIEDERBRONN-LES-BAINS : En procès avec son avocat
WINGEN-SUR-MODER : Agenda 2016 : un oubli embêtant…
LUTZLEBOURG : Démolitions massives !
DIEMERINGEN : Maison de retraite : Pensionnaires en détresse, manipulation et abus de pouvoir ?
BOUXWILLER : « Décédé », il doit fournir le nom de ses héritiers
SELTZ : Pollution à l’huile de moteur dans la réserve naturelle
REGIONALES 2015 : La France est-elle une démocratie ?
ALSACE BOSSUE : Un « no man’s land » pour la société autoroutière !
ROPPEVILLER : Élargissement de la route : encore et toujours des promesses !
L’insoutenable vérité de l’eau
UTTWILLER :
Une douche qui prend trop de place
HAGUENAU : Marché de Noël ROCK
SAVERNE : Rohan – Indus
COM-COM SAUER-PECHELBRONN : Augmentation massive de la cotisation foncière des entreprises
BINING : Qui fait disparaître les chats de Nathalie ?

Toupie or not toupie… ?

Bonjour Ami(e) Lecteur(trice),

Nous voilà entrés de plein pied (et pour certains plein le c…) dans la nouvelle année !
Nouveau, ça veut dire en principe repartir sur des bases consolidées, à défaut d’avoir revu les fondations de l’édifice.
Vous avez donc certainement, comme il se doit, fait votre introspection, et pris vos résolutions pour que 2016 soit pour vous le millésime inoubliable. Il paraît que ça remotive, même s’il est connu qu’entre ce qu’on a décidé et ce qu’on applique, il y a un fossé !
En ce qui me concerne, avant de sacrifier à ce rituel, j’ai pris l’habitude d’en parler d’abord avec mon entourage restreint : conjoint, enfants, animaux qui font partie de mon quotidien, végétaux aussi !
La réunion s’est passée dans la bonne humeur, chacun ayant pu s’exprimer de façon libre, certain d’être entendu, et d’arriver à une harmonie de vie commune.

Nous avons choisi le titre en commun, à l’unanimité, chacun s’y est retrouvé. Je vous résume le fond du débat !

Une toupie, ça doit présenter une pointe, pour lui permettre de tourner, posée sur un support stable, évidemment. Il faut aussi une forme conique, sans aspérités, pour permettre une rotation harmonieuse, régulière et durable, sans qu’il soit nécessaire de relancer trop souvent le mouvement. En bref, pour que ça tourne rond !
À ce moment, mon poisson rouge s’est un peu rebellé : « Dis-donc, tourner en rond dans un bocal… tiens salut, t’es là aussi…, t’as pensé à mettre des…, tiens salut… » Du coup, mon cheval, comme à l’accoutumée, a bien ri, en sortant sa vanne préférée : « ruera bien qui ruera le dernier » ! Et ma crevette, pour ne pas être en reste : « Votre toupie, là, elle ressemble beaucoup à une girouette, qui tourne au gré du vent ! Et le vent, ça me mélange les antennes, et ça me déstabilise à cause des vagues ! ». Quant aux orchidées, dans leur coin de fenêtre : « hé, cool, laissez-nous profiter du soleil ! ». Les arbres fruitiers, en extérieur, du coup, n’ont pas manqué de râler pour se plaindre d’efforts de production voués à l’échec !

C’est la chatte de la voisine (bon, du voisin, pour éviter toute polémique), qui a mis tout le monde d’accord : « On ne m’offre plus de croquettes ? M’en fout ! J’ai des armes pour trouver de quoi me nourrir. Et ventre affamé n’a pas d’oreilles ! Tourner en rond, c’est ne pas avancer ! Il suffit de montrer les griffes à temps pour ne pas être dominé. Tout est question de dosage, il faut juste que mes repas soient équilibrés et sans excès. Alors, m’acharner sur les souris, ça finira bien par me constiper ! Et puis, les girouettes, c’est fixe à la base, pour leur permettre de durer ; ça n’a pas d’âme, et rien de représentatif ni d’utile, si ce n’est de montrer le sens du vent à l’instant ! ».

Que de paroles légitimes ! Ce qui est signalé dans TONIC Magazine au fin fond des Vosges du Nord ou dans le Sundgau ressemble furieusement à ce qui se passe dans le Ried, à Mulhouse, Colmar, Strasbourg, Sarreguemines, et partout ailleurs !
TONIC, Magazine vraiment indépendant, vous informe sans parti pris, vous apporte des options juridiques, vous convie à l’humour… et à vous exprimer.

Toute l’équipe TONIC vous invite à méditer cet EDITO, et vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2016.

Dominique ESCH

Comments are closed.