Tonic 200 - Mars 2016

Tonic 200 – Mars 2016

1 mars 2016 à 12:00 - Aucun commentaire

DOSSIER : Linky : La « grande menace » à sept milliards ?
SAVERNE : Entre bagnole et beton !
VOLKSBERG : Le défibrillateur a (enfin) trouvé sa place
WINGEN-SUR-MODER : Un parapluie oublié provoque un règlement de comptes
STRASBOURG : Merckel, Hollande, et les voleurs de vélos…
NIEDERBRONN-LES-BAINS : Sa femme fait disparaître les chats… le mari divorce !
MULHOUSE : Rien ne va plus dans le microcosme politique…
PAYS DE BITCHE : Chasse : une commune du Pays de Bitche triche sur sa surface chassable
FORBACH : Trahi par son pantalon de survêtement
BRUMATH : Bientôt à la rue ?… La descente aux enfers d’une fonceuse !
INGWILLER : Facture en HD : attention, on plume !
PORTRAIT : Big MC Lyrics le rappeur
HAUT-RHIN : Arnaque, magouille et entourloupe ?
SARRE-UNION : La migration d’une barrière de sécurité
SCHWEIGHOUSE-SUR-MODER : Tabassés pour quelques cigarettes
ESCHAU : Association de pêche AAPPMA
LINGOLSHEIM : Dialogue de sourds… en attendant l’accident
BARTENHEIM : Entre sous-préfecture et poste de gendarmerie, ses nerfs balancent
SARREGUEMINES : Pas d’argent ?… Alors allons manger au restaurant !
SARREBOURG : Les escrocs trafiquaient les compteurs des voitures avant de les revendre
ZOOM SUR… : Où va donc l’Alsace ?

Avec le sourire et la bonne humeur … !

Bonjour Ami(e) tonicien(ne),

Voilà près de dix neuf ans que les plus anciens de TONIC Magazine attendent de voir apparaître le chiffre 200 en couverture ! (Un instant, j’essaie de ranimer les victimes de l’émotion).
Et nous y sommes !
Affronter un monde en évolution ultra rapide, alerter sur des dérives de plus en plus nombreuses, informer sans parti pris, tenter d’aider à faire avancer positivement les problèmes qui paraissent insolubles, ce n’est pas une sinécure. Mais c’est aussi notre objectif !

Dans l’équipe TONIC, et avec la participation de nos correspondants, pas de poils dans la main, mais la mue est constante. Nous sommes proches de vous, et vous invitons à partager vos sentiments, vos craintes, vos coups de gueule, et vos idées pour donner vie à l’adage : « Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions » !
Le satellite est lancé, les relais sont en place, la certitude d’une information plurielle, indépendante et destinée à améliorer notre quotidien est bien ancrée. À vous, Ami(e), d’oser nous rejoindre, et de faire avancer l’idéal de « liberté, égalité, fraternité », en y ajoutant votre participation active.

Le numéro 200 de TONIC, c’est l’occasion de vous faire gagner de nombreux cadeaux de valeur en partenariat avec nos annonceurs, merci à eux.
C’est aussi le signe d’un nouvel essor, avec une présentation qui bouge, des rubriques permanentes, des articles toujours plus proches de vous, et une vision de l’information qui invite à se questionner sur l’actualité.

À ce propos, j’en ai parlé avec Fredel, mon magnifique âne du Poitou. Je me demande d’ailleurs toujours pourquoi on se sert de son image comme élément négatif, pour fustiger ceux qui ne rentrent pas dans le moule, ou sont capables de montrer du caractère. Toujours est-il que Fredel, dans sa grande sagesse, m’a rapporté la conversation qu’il a eue avec son pote Schtrüwelix, le sanglier qui vient fouir sur ses herbages. Celui-ci trouve l’humain laie, très laie, et suggère de lui inculquer le respect et la droiture.
Fredel s’est marré en me racontant ça ! En me voyant interloqué par son récit, il m’a vaguement expliqué qu’il vaut mieux prendre les choses avec bonne humeur, et qu’il est bon d’avoir des couilles au cul à l’occasion ! J’ai d’abord été carrément choqué, mais devant son sourire désarmant … !

Bonne lecture à vous, et… merci de partager un moment avec toute l’équipe TONIC.

Dominique ESCH

Comments are closed.