Tonic 201 - Avril 2016

Tonic 201 – Avril 2016

1 avril 2016 à 12:00 - Aucun commentaire

BIBLISHEIM : Du lait empoisonné pour tuer les chats ?
RÉGION SARREGUEMINES : « Home-jacking »…maintenant on s’en prend à n’importe qui !
LOHR : Quand un propriétaire fait sa loi !
PLOBSHEIM : Ou est passé l’amiante ?
WASSELONNE : Gros problèmes de budget…
VOLMUNSTER/GUNDERSHOFFEN : Permis de construire délivré en violation du plan local d’urbanisme : un père et son fils se retrouvent à la rue !
PORTRAIT : Alain Luttringer créé Alsa Ludo…
OBERHOFFEN-SUR-MODER : Travailleuse (légèrement) handicapée… pas facile de trouver un emploi !
INGWILLER : On ne fait pas crotter son chien n’importe où !
BILLET D’HUMEUR : Appel aux profs de français
WASSELONNE : Petits problèmes de communication…
SARREBOURG : Deux lascars volent pour 3 700 euros de lames de rasoir
SARREGUEMINES : Apprentis voleurs : ils laissent leurs empreintes sur les bouteilles qu’ils n’emportent pas
LA TRAHISON DES PAS CLERCS : Un jeu qui exaspère !
DÉCOUVERTE : Le moulin9 à Niederbronn-les-Bains : Pour que la culture vivante ait droit de cité
CRÉATION D’UNE PETITE ENTREPRISE : Payer pour avoir le droit de travailler !
PAYS DE HANAU : Le cultivateur et le voleur de poireaux
BRUMATH : Des caméras de surveillance pour épier le voisin
OBERMORSCHWILLER : Rencontre avec une Sundgauvienne combattante et fanatique !
ELECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2017 : Paul Mumbach, maire de Dannemarie, candidat. Candidature sérieuse ou simple coup de communication ?
DOSSIER : Régime local d’assurance maladie : La polémique
ZOOM SUR… Un revenu juste pour exister ?

Poisson enfumé d’avril !

Bonjour Ami(e) tonicien(ne),
Il fut un temps où la tradition bon enfant du poisson d’avril faisait sourire (presque) tout le monde.
Actuellement, quand tu fais un gag, mieux vaut y réfléchir à deux fois : tu risques au mieux des poursuites en justice pour diffamation, au pire de te faire dégommer où que tu sois par un fou furieux convaincu de détenir la vérité absolue !
C’est certainement la nouvelle conception de la liberté : je dis n’importe quoi, je fais n’importe quoi, je suis dans mon bon droit !
Et c’est (malheureusement, comme si elle n’avait que cela à faire) à la justice de trancher.
Pour avoir un avis neutre, j’ai demandé à mon poisson rouge ce qu’il pensait de l’article 4 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « la liberté de l’homme s’arrête là où commence celle d’autrui ».
Sa réponse m’a sidéré : « Attends, je m’arrête de tourner. Rien que de pouvoir te regarder en face, la mémoire me revient. Merci de m’avoir adopté, ça m’a évité de me faire bouffer par un requin, ou un autre prédateur. Par contre, solliciter mon avis sans pourvoir à l’expansion de mon espace de vie, c’est un peu mesquin ! Je sais que je te calme quand tu en as vraiment besoin, mais j’ai des cousins qui évoluent dans de grands bassins, …eux ! Tu sais, mon pote, c’est fatigant de toujours devoir demander, et de négocier. Si tu pensais à moi sans souci d’intérêt, je serais capable de me transformer en sirène pour toi ! Allez, à plus… Tiens, t’es là, toi ?… »
Du coup, j’ai mis le chauffage (j’ai encore les moyens…) ! Il m’a fait froid dans le dos, ce petit crétin à arêtes, qui ose s’attaquer à ma conscience.
Après mur de réflexion (je me suis pris quelques bosses), je vous ai préparé le gag fumant, vous en ferez bon usage certainement, il est certifié d’avril, et c’est un SCOOP :

RENCONTRE AU SOMMET DE TOUTES PERSONNES INFLUENTES EN CE MONDE :

Tous politiques admettent que leur seul but est de veiller à représenter la majorité de leurs électeurs, considérant cela comme un devoir, et cherchent à œuvrer dans ce sens, sans pression partisane et sans intérêt personnel.
Tous possédants de richesses admettent qu’il est indécent de ne pas reconnaître le travail nécessaire à leur enrichissement, acceptent de ramener les écarts de revenus à des proportions décentes, et décident de pallier la survie des miséreux en un an au plus, de façon durable.
Tous responsables religieux admettent que leur unique but est de s’adresser à l’individu, afin de promouvoir le respect de la dignité et de la vie, en s’adaptant au milieu dans lequel il souhaite s’intégrer.
Tous les industriels pratiquant des pressions admettent que le système des lobbies est extrêmement destructeur, et se battront désormais pour le bien être réel de l’humanité.
Tous individus admettent que leur propre confort et la réalisation de leurs rêves ne peuvent servir d’excuse pour occasionner une gêne réelle pour leurs voisins, ou la collectivité dans laquelle ils ont choisi de vivre !
Document signé le 1er avril 2016, par 895 706 « décideurs », par 3 milliards de personnes susceptibles de comprendre, et par 126 ONG (Organisations Non Gouvernementales) représentant les illettrés et les oubliés.

Avant de publier, j’ai lu ça à Fredel, mon sympathique âne du Poitou. Il s’est marré, cet enfoiré !
« T’es un utopiste, toi, tu vas te faire plein d’amis avec ça » !
Même pas vexé ! Chacun a le droit de partager son rêve, non ? Joyeux printemps de renouveau à tous, et bonne lecture !
Dominique ESCH

Comments are closed.