Tonic 216 - Septembre 2017

Tonic 216 – Septembre 2017

1 septembre 2017 à 09:51 - Aucun commentaire

SARRE-UNION :
Une hôtesse de caisse n’a pas à se moquer d’un client dialectophone…
BISCHWILLER :
Maria et Manuel, en « conquistadors » à Bischwiller !
ASSOCIATION :
Ma petite entreprise à but non lucratif…
DANNELBOURG :
Le père d’un maire a-t-il tous les droits ?
DAMBACH-NEUNHOFFEN :
Qui s’en est pris lâchement à un cheval sans défense ?
ESCHAU :
La virée de Médor est très coûteuse
WINGEN-SUR-MODER :
Un abri de guerre rempli de semelles usées en caoutchouc
SIEWILLER :
Mais pourquoi donc l’ancien maire a-t-il jeté l’éponge ?
WEISLINGEN :
Une rue au stationnement interdit… on n’aurait pas pu faire plus bête !
PLOBSHEIM–FERGERSHEIM–ESCHAU :
58 enfants interdits de périscolaire à la rentrée 2017 !
LA WALCK – VAL DE MODER :
La propreté des rues n’est pas que l’affaire des riverains
SÉCURITÉ ROUTIÈRE :
Cyclistes tués sur les routes de France : pas toujours la faute des automobilistes !
WEITERSWILLER :
Les agresseurs ont pris trois mois… et après ?
WINGEN-SUR-MODER :
Les trottoirs impraticables qui mènent au Musée Lalique

C’est la rentrée !

Pour la plupart d’entre nous les vacances sont déjà un lointain souvenir et nous voici à nouveau prêts  et en pleine forme pour reprendre le travail, les études.  La fin de l’été nous délivre encore de belles journées…  à nous d’en profiter un maximum.

Les évènements ne sont pas très réjouissants (Barcelone) et nous font hésiter à participer et fréquenter des endroits où il y a foule. A cause de tous ces attentats, nous devenons méfiants et l’instinct de survie prend le dessus. C’est aussi cela, le but recherché par les terroristes : frapper et nous intimider. Les gouvernements ont beau essayer d’assurer notre sécurité pour nous protéger mais cela ne suffit pas.

Avec la rentrée, nous découvrons également les mesures mises en place pendant nos congés, ajout de taxes, discussions et projets pour en instaurer d’autres, bref le changement dans la continuité. Ce qui m’a frappé, voire outré, c’est le prix du maquillage de notre président, 16 000 € depuis son élection, dire que certains ne gagnent même pas cela en un an. Et que dire des sommes folles dépensées lors des transferts dans le monde du football, et je ne parle même pas des salaires ! Qui d’entre nous gagne un euro par seconde ?

Soyons positifs tout de même et notons la performance du Racing qui débute bien la saison en ligue 1… et comme je suis de nature optimiste, je vais profiter un maximum de ces belles journées de septembre et je vous invite à en faire autant en feuilletant votre magazine préféré, celui qui vous a tant manqué en août.

Nous voici à nouveau prêts pour vous livrer les dernières informations concernant votre région, nos rubriques conseils, santé, jeux et détente

Bonne lecture et bonne rentrée à tous.

Patricia Krauth

Comments are closed.