Tonic 244 - Mars 2020

Tonic 244 – Mars 2020

17 mars 2020 à 14:16 - Aucun commentaire

Offendorf :
Des nouvelles de Faustine
Billet d’humeur :
La revue de presse alsacienne de Philomène de Kientzheim et Tharcisse de Kintzheim
Monswiller :
La psychose s’installe dans nos villages ?
Forbach – Petite-Rosselle :
Le pont de la peur
Marmoutier :
La manipulation
Espèce menacée :
Une femelle lynx tuée dans le massif des Vosges
Infos pratiques :
Souriez vous êtes sur la photo !
Bischwiller :
Restriction des visites au centre hospitalier
Nothalten :
Ras-le-bol des déchets !
Drulingen :
Le club de pétanque a les boules !
Kehl :
Une voiture neuve mais d’occasion ?

IMMOBILIER
Comment estimer son bien immobilier ? Où la détermination d’un « juste prix »
RÉFLEXIONS DU MOIS
DÉCOUVERTE

Le zoo de Landau
ANIMAUX
Comprendre le langage de son chat !
L’entrepreneur du mois
L’Aquarelle
SPORT
La jeunesse au pouvoir
HOROSCOPE
UNE NOUVELLE DE RICO

‘‘Fucking craps’’
CULTURE
Grimme
JEUX
MIEUX-ÊTRE

Sincères…
RUB À PAT

MARS, 1er mois de printemps !

« Au mois de mars, pluie et vent fou,
sur nos gardes tenons nous ! »

Mars est un mois mal aimé, et parfois injustement traité, tout comme le sont d’ailleurs beaucoup de nos semblables ! Je pense notamment à ce petit garçon de 9 ans, Quaden, atteint de nanisme qui a fait le buzz sur Internet. Ce petit garçon qui, victime de harcèlement scolaire, annonce à sa maman qu’il veut se suicider. Vous allez me dire que le harcèlement scolaire, entre autres, est un fléau qui n’a pas de frontières. Oui, malheureusement ! Mais nous sommes au 21ème siècle, et que cela puisse encore exister me désole. Chaque être est différent. Chaque personne a ses qualités et ses propres défauts, mais n’oubliez pas une chose : Cette différence fait justement notre force ! Nous devons aller de l’avant. Le temps n’attend pas. Même si ce parcours est semé d’embûches.

Mais le mois de mars, c’est aussi le 1er mois du printemps, le retour des beaux jours, le mois où tout bourgeonne, les fleurs, les arbres… Le soleil qui montre plus facilement le bout de son nez, les cafés sur les terrasses, l’envie de vivre, de chanter, de rire…

Alors profitons nous aussi de ce mois pour recharger nos batteries. Nous devons aller de l’avant. Le temps n’attend pas. Tonic sera là pour vous divertir.

Bonne lecture à tous !

Patricia Krauth

Comments are closed.