Tonic 249 - Octobre 2020

Tonic 249 – Octobre 2020

12 octobre 2020 à 12:13 - Aucun commentaire

GRAUFTHAL :
Les touristes avant les riverains ?
PLAINE :
Refus du compteur Linky : on leur coupe l’électricité !
HUMEUR :
La revue de presse alsacienne de Philomène de Kientzheim et Tharcisse de Kintzheim
CIVISME :
Les agressions à l’encontre de femmes qui portent la jupe se multiplient
DOSSIER :
Nos (joyeuses) funérailles…
CRÉMATION :
À qui profitent les métaux précieux ?
RENCONTRE :
Vincent Darroman : pour l’amour du Playmobil
POLITIQUE :
Strasbourg refuse le label de « Capitale européenne de la démocratie »
STRASBOURG :
Et si Noël sentait (vraiment) le sapin ?
SOCIÉTÉ :
Chevaux mutilés : où en est-on ?
L’ART THÉRAPIE :
Se relier à ses émotions pour pouvoir s’en libérer, calmer le mental et préserver son capital santé
L’ENTREPRENEUR DU MOIS :
Épices Meyer
SPORT :
Un certain 18 octobre 1938
IMMOBILIER :
Les ventes résistent malgré la crise
ANIMAUX :
Comment bien aborder l’automne ?
HOROSCOPE
MIEUX-ÊTRE :
Ma maison, le miroir de moi-même
JEUX
UNE NOUVELLE DE RICO :
Kuh Lanta
RUB À PAT

« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver »
George SAND
Tandis que les feuilles des arbres rougissent peu à peu avant de se faner, que les jours raccourcissent et les températures baissent doucement, celles du magazine, elles, renaissent et bourgeonnent de nouveautés, il faut continuer à se réinventer et renouveler l’encre qui anime nos pages. Alors que vous voilà pris de mélancolie en repensant à tous ces moments où vous n’aviez pas encore à chercher votre veste pour ne pas avoir trop froid, alors que vous envisagez de sortir une dernière fois seulement avec votre haut favori de l’été, rappelez-vous que l’automne, c’est le moment idéal pour renforcer ses défenses immunitaires avant l’hiver.
C’est donc la page légère et le ton piquant, que nous entamons avec vous cette nouvelle saison, toujours avec la Covid-19 qui nous accompagne. Nous allons devoir apprendre à vivre avec, elle semble se plaire parmi nous… Malheureusement, il n’est pas facile ni évident de se faire un avis, d’autant plus sans être dans le milieu médical ! Il est possible de lire tout et son contraire. Nous naviguons à vue ! Alors, ne paniquons pas, continuons à vivre, au jour le jour, sans se prendre la tête. Prendre la route, porter son regard au loin et, riche d’hier, tisser ses lendemains. Les jours passent et se ressemblent… ou pas…
Bonne lecture !
Patricia Krauth

Comments are closed.